La semaine acadienne commencera dans
jours
heures
minutes
secondes
 

affiche 2012

Après la Nouvelle Ecosse (2007), le Nouveau-Brunswick (2008), l’Île-du-Prince-Edouard (2009), le «Québec maritime (2010) et la Jeunesse acadienne (2011), ce sont les femmes acadiennes qui seront mises à l’honneur cette année.

Venues des différentes provinces canadiennes dans lesquelles vivent des Acadiens, une trentaine d’artistes feront souffler, durant huit jours, un véritable vent de féminité sur la côte normande. A travers des concerts avec Edith Butler (Nouveau-Brunswick), Marie Jo Thério (Nouveau-Brunswick),  Isabelle Pelletier (Nouveau-Brunswick), «Les Steppeuses» (Ile-du-Prince-Edouard), Marcella et Patricia Richard (Ile-du-Prince-Edouard), Delores Boudreau (Nouvelle-Ecosse), «Les soeurs Doucet» (Nouvelle-Ecosse), Elyse Delaney (Nouvelle-Ecosse), les danseuses de gigue de la troupe « Acadanse » (Nouvelle-Ecosse). Des rencontres aussi, des cérémonies commémoratives à Saint Aubin, Carpiquet, Courseulles, Bény sur mer, des contes avec Marie France Comeau (Nouveau-Brunswick), des conférences sur les «Femmes acadiennes de l’Île-du-Prince-Edouard » avec Debbie Gallant et Jacynthe Laforest (Ile-du-Prince-Edouard),  « L’Acadie d’hier et d’aujourd’hui » avec Alain Dubos, «Les femmes acadiennes durant la Seconde Guerre Mondiale» avec Ronald Cormier, des expositions de photos, des cours de gigue.

Des bourrasques de nouveautés déferleront aussi sur cette septième édition, comme l’ animation «aquadienne» au couleurs de la Nouvelle-Ecosse qui sera proposée au centre aquatique de Douvres-la-Délivrande, un brunch acadien qui permettra au public et aux artistes acadiens de se rencontrer.

Pour que la fête soit totale, un pavillon d’informations sera installé sur la digue pour renseigner les visiteurs. Sans oublier la «North Shore», randonnée cyclo-touristique sur les traces du North Shore regiment du Nouveau-Brunswick, entre Saint-Aubin et Carpiquet, «L’Acadienne», randonnée pédestre de Saint-Aubin à Courseulles-sur-mer, un feu d’artifice en paroles et en musiques sur les « femmes acadiennes », et le dîner-spectacle qui permettra d’écouter des chanteurs, des musiciens, autour d’un repas aux saveurs acadiennes.

Sans oublier la tornade finale: : le grand tintamarre du 15 août, jour de la fête nationale des Acadiens, où chacun sera invité à faire du bruit en toute liberté. Ainsi que cela se fera, au même moment, de l’autre côté de l’Atlantique.

Pas de doutes, du 8 au 15 août 2012, Saint-Aubin-sur-mer sera une nouvelle fois le phare de l’Acadie en France.

 

Pour télécharger le programme, cliquez sur ce lien