La semaine acadienne commencera dans
jours
heures
minutes
secondes
 

 

L'Acadien déborde les frontières…

Lorsque vient le temps de définir ce qu’est un Acadien, on se heurte à la définition géographique, car les Acadiens n’habitent pas sur un territoire clairement établi. On les définit souvent comme étant les francophones qui habitent les provinces de l’Atlantique (Nord-est, nord-ouest et sud-est du Nouveau-Brunswick, quelques régions de la Nouvelle-Écosse, Île-du-Prince-Édouard et Terre-Neuve), mais aussi, le sud de la Gaspésie, les Îles de la Madeleine, la Basse-Côte-Nord et autres régions au Québec et la Louisiane qui font partie de cette diaspora acadienne.

Aujourd’hui, on utilise encore l’appellation «Acadie» pour désigner le territoire plus ou moins défini où habitent les Acadiens. Le nom d’Acadie désignant un territoire, n’existe plus depuis 1713.

 

L'Acadien est francophone…

En Acadie, comme dans toutes les cultures, la langue est intimement liée à la question identitaire. Petit îlot francophone dans une mer anglophone qu'est l'Amérique du Nord, l'Acadie de l'Atlantique associe la langue française à un véritable outil de promotion nationale.

Même si, dans certaines régions, comme au sud-est du Nouveau-Brunswick et dans certaines régions de la Nouvelle-Écosse, de l'Île-du-Prince-Édouard et de Terre-Neuve, où l’assimilation est à la hausse, le Français est et sera toujours une des caractéristiques les plus importantes de l’Acadianité, mais n'est pas la seule.

L'Acadien possède une culture qui lui est propre…

Vus d’ailleurs, les Acadiens sont souvent confondus avec les Québécois, probablement parce les Acadiens et Québécois sont tout deux des francophones du Canada. Pourtant, les Acadiens ont une culture, une histoire, un parler français, une cuisine (mets) et des us et coutumes qui leur sont propres et les différencient des autres francophones d'Amérique.

Une partie de cette différence provient de leurs origines françaises. Les recherches de Geneviève Massignon ont révélé la relation entre les noms de famille acadiens et ceux de l'ouest de la France au sud de la Loire : Poitou, Aunis, Saintonge, Guyenne et Pays Basque). Pour leur part, les Québécois proviennent majoritairement des provinces situées au nord de la Loire : Normandie, Perche, l'Île-de-France, Anjou, Maine, Touraine, Bretagne, Champagne et Picardie.

Ces lieux d'origine différents ont forcément eu une incidence sur les caractéristiques culturelles de la communauté acadienne, notamment sur son parler. Ils permettent d'expliquer les différences observées entre les communautés acadiennes et québécoises au plan de la langue. 

L'Acadien démontre sa fierté d'appartenance à un peuple…

Une autre caractéristique de l'Acadien, c’est sa fierté d’appartenance au peuple acadien. Une des façons utilisées pour exprimer cette fierté est de porter bien haut le drapeau acadien,symbole national par excellence. Il y a aussi le fameux Tintamarre du 15 août qui représente les Acadiens. L’Acadien est particulièrement démonstratif quand vient le temps d’exprimer sa fierté, probablement parce qu’il est un francophone minoritaire dans un milieu anglophone. 

Le choix de ces symboles nationaux (Drapeau acadien, Fête nationale, Hymne national…) s’est fait lors des premières Conventions nationales pendant la période historique de la Renaissance acadienne.


L'Acadien est issu d'ancêtres…

La définition de l’Acadien comme étant un descendant des Acadiens qui habitaient l’ancienne Acadie et qui ont été déportés entre 1755 et 1763, a longtemps été utilisé comme définion pour dire qui était Acadien. Mais les Acadiens ne sont plus isolés comme autrefois et le métissage s'accroit. Donc, cette définition essentiellement génétique ne tient plus aujourd’hui. 

Plusieurs personnes utilisent cet argument génétique pour se définir comme étant Acadien ou d'origine Acadienne.

Aujourd’hui, on utilise davantage la définition identitaire ou culturelle pour définir un Acadien. En d’autres mots, si on s’identifie au peuple acadien, il faut épouser les grandes caractéristiques de l’Acadianité, soit sa langue, sa culture et son histoire.

La définition la plus simple est «Est Acadien celui qui se définit avant tout comme tel»… Voilà, c’est pourtant si simple.

Source : http://cyberacadie.com